Mon voyage en Inde

Voyage et partage en Inde, au Rajasthan, dans ce beau pays tellement coloré. Cela commence par un atterrissage à l’aéroport de Jaipur. Juste avant, on nous a remis un formulaire à remplir (nom, adresse et lieu de visite). Par la suite, je me renseigne sur cette formalité. Elle est applicable pour toute personne venant en Inde. J’ai la chance de loger chez l’habitant pour mieux comprendre la vie indienne.

Le début de mon voyage en Inde en solo

Bien sûr, j ai demandé au voyagiste d’aller à Rishikesh pour me baigner dans le Gange. On me propose de prendre le train de nuit (wagon couchette). Départ le 15 avril à 21h30. Contrôle des valises avant de pénétrer dans la gare, puis direction les quais. Les voyageurs attendant leur train dorment à même le sol, parfois sur des tissus. Les gens que l’on croise ont toujours un regard bienveillant. Le train entre en gare : locomotive diesel, de belles couchettes avec draps, couvertures, coussins et serviettes, climatisation et ventilateur. Nous étions à 3 dans le compartiment, dont l’ami indien et un membre de sa famille. Le voyage est vraiment confortable. Au réveil, un service de sandwich, thé ou café est proposé. Arrivée à la gare d’Haridwar vers 9h00 et recherche d’un taxi pour Rishikesh. Prenez garde, si vous êtes un étranger non accompagné, les prix peuvent vite flamber. Je voulais dormir dans un ashram, mais tout était complet. Arrivés à l’hôtel, nous déposons nos bagages et nous dirigeons vers le Gange, ce fleuve sacré couleur émeraude avec un fort courant. Avant d’entrer en contact direct avec le fleuve, on doit saluer intérieurement. Le contact avec l’eau est d’abord frais car la température extérieure est de 34°; il y a des chaînes pour se retenir car le courant est fort. Il est dit que l’on doit s’immerger jusqu’à la tête au moins 3 fois. Je ne vous cache pas que j’ai bu quelques gorgées de cette eau pure.

mon voyag en Inde
Je reste environ 30 minutes dans cette eau en communion avec le fleuve. Le soir, nous participons à la puja, prière et chant au bord du Gange. Rituel de purification par le feu en faisant passer des candélabres. Des chants, de la musique, et à la fin, chacun va se marquer le front avec la cendre.  La nuit, après la puja, nous décidons de nous replonger dans l’eau et c’est magique : les étoiles, la lune et des feux d’artifice célébrant un mariage. Quelle paix et joie.

mon voyage en Inde en solo
Le lendemain matin, je vois une femme en sari nourrir le Gange avec une galette de chapati qu’elle rompt, trempe dans un bol de lentilles et dépose avec profond respect et délicatesse dans l’eau. A la fin du rituel, elle prend, dans son panier, une petite cruche avec laquelle elle prélève de l’eau, salue et s’en va. Je n’ai pas voulu prendre de photo car je voulais respecter le caractère sacré de cet acte. Je comprends que ce geste pur vise à remercier le fleuve pour les bienfaits qu’il procure, l’eau étant un élément important pour notre équilibre.

mon-voyag-en-Inde
Ensuite direction Prayag ou Allahabad, environ 50 km de route en lacets. Quelques poses photos, et nous voilà arrivés à destination. Direction le Gange, lieu où se mélange les deux courants, le ying et le yang. La couleur verte est magnifique. Je remarque que le fleuve en apparence calme et lisse en surface s’agite comme un torrent. Je salue avant de rentrer dans l’eau, des personnes surveillent pour que l’on reste au bord car le courant peut vous emporter. Un des prêtres présents nous donne un saut pour qu’on puisse s’asperger, nous remplissons des bouteilles, puis on reçoit la bénédiction du prêtre. Départ en voiture pour Haridwar.

mon-voyag-Inde
Arrivé à Haridwar, on attend notre bus pour Jaipur. On démarre et je remarque que l’on prend la direction opposée. C’était pour faire le plein tout simplement. La conduite indienne est différente de la nôtre : on se concentre sur l’avant et non l’arrière, on roule avec les phares, on klaxonne pour tourner, doubler, avancer, mais je dois dire que ça marche.

voyage Inde
Dans la famille où je suis logé, on prend soin de moi. Je mange végétalien et cela me convient. On parle français (deux membres) et les autres parlent anglais et hindi. La famille est essentielle pour eux. Une fois mariée, l’épouse va vivre dans la maison de la famille de son mari.

voyag-en-Inde

Mon Voyage en Ujjain kumba mellah 2016

You may also like...

1 Response

  1. April 28, 2016

    […] mon voyag en Inde Le début de mon voyage en Inde en solo. Reshikesh, ujjain, haridwar, Agra, jaipur en Rajasthan,  […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Show Buttons
Hide Buttons