Bhoutan

Pays

Bhoutan Himalaya Tour Le Bhoutan, officiellement le Royaume du Bhoutan, est un État enclavé en Asie du Sud situé à l'extrémité orientale de l'Himalaya. Il est bordé au nord par la Chine et au sud, à l'est et à l'ouest par la République de l'Inde. Plus à l'ouest, il est séparé du Népal par l'État indien du Sikkim, tandis que plus au sud, il est séparé du Bangladesh par les États indiens de l'Assam et du Bengale occidental. La capitale du Bhoutan et plus grande ville du Royaume est Thimphu.

Niché au pied de l'Himalaya, le Bhoutan semble faire fi des années. Après des siècles d'isolement volontaire, il a entrouvert ses portes en 1974 laissant les premiers voyageurs émerveillés par les paysages d'une extraordinaire beauté, l'architecture de ses bâtiments, la très grande hospitalité de sa population et sa culture traditionnelle parfaitement intacte.

Malgré d'abondantes ressources naturelles, le Bhoutan était alors apparu comme l'un des pays les plus pauvres d'Asie, refusant de se lancer dans la course au profit à tout prix. Profondément ancré dans le passé, son jeune souverain entreprend désormais de se moderniser à sa façon. Il entend bien préserver sa culture et son patrimoine naturel et défend farouchement ses valeurs bouddhistes.

Infos pratiques

Pays et géographie
De la taille de la Suisse, le Bhoutan est enclavé entre le Tibet, au nord et au nord-ouest, et l'Inde. C'est un pays de montagnes, qui culmine à 7 554 m au KulhaGangri, à la frontière tibétaine. Il comprend trois grandes régions géographiques : l'Himalaya au nord, des collines et des vallées au centre et des plaines au sud. Des fleuves impétueux ont creusé son relief et assurent son énergie hydroélectrique.

Son isolement de plusieurs siècles, sa population réduite et son relief ont permis au Bhoutan de conserver son écosystème traditionnel. Il abrite de nombreuses espèces florales et fauniques qui s'épanouissent dans des habitats très diversifiés. Conformément à la loi, 60 % du royaume doit rester boisé. Il l'est encore aujourd'hui à 72 %. Ces forêts renferment plus de 5 500 espèces de plantes, dont quelque 300 herbes médicinales. On dénombre 165 espèces de mammifères, parfois en voie de disparition, tels l'entelle doré, le léopard des neiges ou le petit panda. On a par ailleurs répertorié jusqu'à présent 770 espèces d'oiseaux différentes, notamment la très rare grue à cou noir.

Les zones protégées, qui représentent environ un quart du territoire, recouvrent des régions inhabitées. La mise en place progressive d'un programme de préservation et de développement permet de concilier les besoins de la population et la volonté de protéger l'environnement, souci constant du gouvernement. Les parcs nationaux recouvrent des écosystèmes très importants et n'ont en aucun cas été aménagés en sites touristiques. On y pénètre d'ailleurs bien souvent sans le savoir.

Population et langues
La population 
Bhotia, majoritaire, d'origine tibétaine, se regroupe dans des bassins, au sud du Grand Himalaya, autour de monastères bouddhistes (dzong), qui sont aussi de grands propriétaires fonciers. Les Ngalongs (ou Ngalops) d’origine tibétaine et rattachés à la population himalayenne des Bhotias, se concentrent dans l’est et le centre du pays, tandis que les Sharchops de l’Est (groupe très hétérogène) ont été en grande partie assimilés par la culture dominante des premiers ou marginalisés. À ces deux principaux groupes, s’ajoutent divers groupes minoritaires (Monpas, Khengs, Layaps, Lepchas…) et la population d’origine népalaise.

Le dzongkha (« la langue de la forteresse », dialecte tibétain) est la langue officielle du Bhoutan. Langue de l'administration et maintenant enseignée à l'école, elle n'est pourtant pratiquée que par 20 % de la population. Les habitants des plaines du Bhoutan parlent des dialectes d’origine tibéto-birmans. Bien que peu répandue, l'anglais est la langue étrangère la plus utilisée.

Religion
75 % de la population est bouddhiste. Le Bhoutan est d'ailleurs le seul pays au monde à avoir érigé le bouddhisme Mahayana, dans sa forme tantrique, au rang de religion officielle. Les populations du sud du Bhoutan, d'origine népalaise, sont majoritairement hindoues. 

Calendrier des fêtes et manifestations
Parmi les grandes dates du calendrier au Bhoutan figurent : 

  • Février : Buddha Parinirvana (fin de l'état corporel du Bouddha) 
  • Février : Fête PunakharSerdar
  • Mai : Anniversaire du Guru Padmasambhava (un maître bouddhiste)
  • Juin : Fête du premier sermon de Bouddha
  • Juillet : BlessedRainy Day, une fête qui marque la fin de la mousson 
  • Octobre : festival de Tangbi
  • Septembre : Le festival du Thimphu Tsechu, le plus grand festival religieux de la région.
  • Décembre : La fête du « NineEvils' Day ». Durant cette fête, la population reste chez elle, persuadée que faire de mauvaises actions ce jour-là a pour conséquence de multiplier l'impact des mauvaises actions sur le karma.

Us et coutumes
Toute la création artistique, qu'il s'agisse de danse, de théâtre ou de musique, est intimement liée au bouddhisme. On ne crée pas une œuvre pour plaire aux touristes mais pour des raisons religieuses. Les fêtes témoignent réellement de la foi nationale et la plupart des manifestations artistiques illustrent la lutte entre le bien et le mal. Ces traditions s'expriment pleinement lors des 
tsechus, de spectaculaires fêtes religieuses. Au Bhoutan, il est d’usage de se vêtir de façon décente, surtout lorsqu'on assiste aux fêtes religieuses qui demandent toute discrétion. S'abstenir au possible de fumer et éviter de parler trop fort. Il est généralement d'usage de laisser une offrande après la visite d’un temple ou d'un monastère. Par courtoisie, demandez toujours l’autorisation avant de prendre une photo d’une personne, en général elle ne refusera pas. Si vous êtes invité à partager le repas d'une famille, sachez qu'il est d'usage de se retirer, dès le dernier plat fini. Il n'est pas impossible que vos hôtes se retirent pendant le repas ou qu'ils se contentent de vous regarder manger. A noter que depuis peu, le code vestimentaire s’est sérieusement durci pour les visiteurs du Dzong de Paro. Ne sont plus autorisés: short, tee-shirt, sandales, jupes (longues ou courtes). Il est donc préférable pour les hommes comme pour les femmes de s’y rendre vêtus de pantalons, de chaussures avec chaussettes et d’un haut « correct » tel un pull ou une chemise. 

A table
Côté cuisine, les Bhoutanais savent à merveille associer tous les ingrédients dont ils disposent. Sachez que les plats traditionnels sont toujours pimentés. Le plus populaire, l'
emadatse, se compose de piments verts cuisinés dans une sauce au fromage. Les Bhoutanais affectionnent particulièrement le riz rouge local, qui a un petit goût de noisette et qui calme le feu des piments. Autre composant de la cuisine du pays, la viande de yak et de porc séchée, le plus souvent cuisinée en sauce. En montagne, le froment forme la base de l'alimentation. On peut également déguster des plats proches de la cuisine tibétaine, comme les momo, sorte de raviolis et les thukpa, des nouilles. Le thé est la boisson nationale. Il peut être préparé à la façon indienne, très sucré avec du lait. Dans l'est et le centre du pays, l'ara, un alcool à 20°, lui vole cependant la vedette.

A savoir avant de partir

Formalités
Un visa est nécessaire pour entrer au Bhoutan. Il doit être demandé au moins 15 jours avant le départ, par notre intermédiaire. Il ne sera délivré qu’une fois sur place, contre 20US$ et deux photos d’identité. Le visa délivré aura une validité de 15 jours. Une prolongation du visa peut être obtenue dans la capitale Thimphu, moyennant un paiement de 560 Ngultrum. Informations ne concernant que les porteurs de passeport français. pour toute autre nationalité, vérifiez auprès de votre ambassade.

Depuis son ouverture au tourisme, en 1974, le Bhoutan met tout en œuvre pour préserver ses traditions millénaires. Pour ce faire, les conditions d'entrée dans le pays sont draconiennes, mais pas insurmontables. Il y a juste quelques règles à respecter. Il faut impérativement passer par une agence de voyages, qui se chargera de relayer la demande de visa auprès de l'instance gouvernementale, le TourismAuthority of Bhoutan, chargée de délivrer le précieux sésame. Mais il faut que vous ayez préalablement choisi votre circuit. Et ce n'est qu'à partir de là, que l'agence se chargera de réserver vos billets d'avion auprès de la compagnie Druk Air, la seule à assurer des vols pour le Bhoutan.

Le Bhoutan exige, de la part des touristes, un montant minimum de dépenses quotidiennes. Ainsi, le séjour coûte par jour et par personne au minimum 200 US$ en saison basse (mois de janvier, février, juin, juillet, août, décembre) et 250 US$ en saison haute (mois de mars, avril, mai, septembre, octobre, novembre). Ces dépenses incluent le logement, les repas, le guide, le chauffeur, les taxes locales et la redevance touristique.

Décalage horaire
En hiver, +5h00 par rapport à Paris, et en été, +4h00. L'heure officielle est en avance de 30min sur l'heure indienne.

Monnaie
La monnaie nationale du Bhoutan est le Ngultrum (BTN) à parité avec la Roupie indienne et divisée en 100 chhertum. La monnaie existe en coupures de 1, 5, 10, 20, 50, 100, 500 et 1000. Il est également possible d’effectuer des paiements en roupie indienne au Bhoutan. Les chèques de voyages, les dollars et les euros peuvent être changés dans certains hôtels et à la Bank of Bhutan à Thimphu. Ayez un maximum de petites coupures pour régler vos achats. 
Il n’est pas évident de payer par carte de crédit au Bhoutan. En outre, le pays ne dispose pas d’un système développé de distributeurs de billets, permettant de retirer de l’argent par carte bancaire. Il est donc conseillé de se munir de suffisamment d'espèces afin d'effectuer ses achats. Attention, le Ngultrum bhoutanais n'a pas cours en Inde, vous devrez donc écouler votre monnaie locale avant de sortir du Bhoutan. 

Santé
Aucun vaccin n’est obligatoire pour le Bhoutan, mais il est recommandé d’être à jour des vaccins diphtérie-tétanos-poliomyélite. Autres vaccinations recommandées: fièvre typhoïde et hépatites A & B et. Le traitement préventif antipaludéen est recommandé dans certaines régions. Consultez votre médecin ou le centre international de vaccination de l’Institut Pasteur (Tél. : 0890.710.811). Informations par pays sur le site de l'Institut Pasteur: http://www.pasteur.fr/fr/mapLes informations ci-dessus sont données à titre indicatif.  Elles sont susceptibles d'évoluer d'ici votre départ, renseignez-vous pour préparer votre voyage. Emportez vos traitements médicaux personnels et de quoi lutter contre les désordres gastriques et intestinaux. Prévoir une protection contre le soleil souvent mordant. Il est vivement déconseillé de boire l’eau du robinet, de manger des crudités ou des fruits dont vous n’avez pas enlevé vous même la peau. Méfiez-vous de la climatisation des hôtels et ayez toujours un foulard pour vous protéger la gorge des différences de températures avec l’extérieur.  

Electricité et voltage
Le voltage au Bhoutan est de 220 volts. Les prises de courant sont en principe de type européen mais pour certains hôtels, il est prudent de se munir d’un adaptateur multiprise international. Prévoir une lampe de poche en cas de coupures de courant assez fréquentes.  

Conduite et transport
Le Bhoutan ne possède ni liaisons aériennes domestiques, ni trains. Il faudra donc s'en tenir aux véhicules à moteur ou à la marche. Tout étant organisé avant votre départ, vous ne devrez pas avoir à vous soucier des moyens de transport. L'état des routes varie en fonction des saisons. Pendant la mousson, il se peut que certains axes soient coupés. Le réseau routier principal permet de visiter le pays d'ouest en est, en passant par les sites les plus importants. Il se compose principalement de routes de montagne très sinueuses.

Pourboires
Le pourboire ne fait pas partie des usages du pays.

Shopping
Le pays offre un très bel artisanat : objets en bambou, en bois, en argent, beaucoup de tissus, textiles, peintures religieuses (thangkas), joaillerie, argenterie, ardoise gravée, vannerie. Il est relativement cher car authentique et peu orienté vers le marché touristique. Vous le trouverez principalement dans les boutiques à Paro et Thimphu. Ne pas hésiter à acheter dès que vous trouvez quelque chose qui vous plaît car les stocks sont faibles.

Tabac
Avis aux fumeurs, le Bhoutan est l’un des rares pays au monde à avoir interdit la vente de cigarettes. Il est toujours possible de fumer, sauf dans les lieux publics évidemment, ainsi que dans certains districts de l’Est, mais il vous faudra apporter avec vous vos cigarettes avec le risque d’être taxé à la douane. 

Préparez vos bagages
Une tenue décente en toute occasion, des vêtements confortables pour la journée mais penser à blouson et pulls pour les matinées et soirées. Un coupe-vent n’est pas inutile. Ne pas oublier les lunettes de soleil spéciales montagne, casquette ou bonnet et une protection solaire indice élevé. 

Quand partir ?

Les périodes idéales pour visiter le Bhoutan sont le printemps et l’automne. De mars à juin, les températures le jour sont très agréables (environ 27°), ainsi que la nuit (entre 15 et 20°), ce qui reste rare dans les régions montagneuses de l’Himalaya. Seul mauvais point, à cette période, les sommets sont souvent recouverts par d’épais brouillard. En automne (octobre-novembre), les températures sont fraîches (aux alentours de 0° la nuit), mais le ciel est d’un bleu éclatant.

L’été, le Bhoutan connaît la mousson, de fin mai à septembre. Les précipitations sont en général assez faibles, et il reste possible de visiter le pays durant cette période, à l’exception des mois de juin à août, durant lesquels des trombes d’eau peuvent s’abattre sur Thimphu et les collines de l’Est.

En hiver, de fin novembre à mi-mars, il fait froid, mais la vallée centrale, zone la plus touristique autour de Trimphu, connaît un hiver sec, sans trop de chutes de neiges.